• Florence Cassez

    Elle n'a pas été libérée.

    Son dossier va être réexaminé. En effet, les juges ne sont pas d'accord quant à l'issue de ce procès : la relâcher, la garder emprisonnée, la rejuger...ça me semble bien compliqué tout ça !

    Le gouvernement français a fait pression auprès des mexicains pour que soit libérée Florence. Le jugement était en attente, chacun y allait de son petit discours, et boum, terroriste à Toulouse.

    Du coup, Florence ne fait plus la une des journaux. Même sarko se désintéresse de son cas...un assaut à Toulouse, le RAID, le GIGN en pleine action...c'est mieux, bien mieux qu'une Florence emprisonnée au Mexique.

    Manque pot, l'affaire Toulouse ne tourne pas à l'avantage de sarko. Il y a polémique : aurait on pu éviter le massacre de l'école, le tueur était interdit de vol aux USA, mais en France, pas de problème. Après l'assassinat des 3 soldats à Montauban puis à Toulouse, les flics auraient-ils pu arrêter le tueur s'ils s'étaient sérieusement penchés sur le cas de ces meurtres ? Beaucoup de questions, de polémique !

    Sarko va-t-il de nouveau intervenir pour faire libérer Florence avant les élections ?

    A-t-il besoin de cette action pour remonter dans les sondages ? (souvenez vous de la libération des infirmières)

    Mais la question essentielle et qu'apparemment personne ne se pose est : Florence Cassez est-elle coupable ? A-t-elle pu vivre pendant plusieurs années avec un homme qui enlevait des personnes, les cachait là où Florence dormait sans qu'elle ne s'en aperçoive ? Etait-elle la complice de son compagnon ?

    C'est vrai que son arrestation était une mise en scène...du moins c'est ce qu'il apparait...mais les crimes dont-elle est accusée, sont-ils aussi des mises en scène ?

    Est-elle coupable ?

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :