• Assistance sexuelle

    Assistant sexuel...des études pour un métier d'avenir ayant de multiples débouchés ?

     

    Certaines associations souhaitaient voir autorisé en France le métier d'assistant sexuel pour les personnes handicapées. Le Comité National Consultatif d'Ethique (CCNE) vient de rendre un avis défavorable à un tel droit.

    Mais c'est quoi ça une assistance sexuelle ? Les personnes handicapées ont des besoins sexuelles qu'elles ne peuvent assouvir à cause de leur handicap. Il existe dans certains pays comme l'Allemagne, les Pays Bas, la Suisse et le Danemark un service d'accompagnement sexuel.

    C'est donc avec une assistance érotique (caresses, contact corps à corps et même rapports sexuels) que sont assouvis ces besoins (en fait l'assistant caresse, touche, stimule ou fait l'amour à la personne handicapée qui peut ainsi prendre du plaisir).

    D'après le CCNE, délivrer un service sexuel à la personne handicapée entraîne des risques importants de dérives. "D'une part les bénéficiaires sont des personnes vulnérables et susceptibles d'un transfert affectif envers l'assistant sexuel"  et "d'autre part, rien ne peut assurer que ce dernier ne va pas lui-même se rendre vulnérable par une trop grande implication personnelle dans son service".

    Le CCNE dit aussi que l'assistant sexuel ne peut être une profession du fait du principe de non utilisation marchande du corps humain. 

    En clair, le CCNE déconseille que des telles professions soient autorisées en France, sous prétexte que la personne handicapée pourrait tomber amoureuse ou devenir dépendante ou se faire arnaquer ou gros demandeur de l'aide sexuel. Mais aussi que l'aide sexuel pourrait trop s'investir dans sa profession et y laisser sa santé...

    J'ai posé le sujet. Je vous laisse vous faire votre opinion

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Mars 2013 à 15:58
    peut-être
    qu'il faut revoir le film "intouchables"...cesser d'être coincé sur tous les sujets, d'avoir des tabous...
    2
    martine
    Mercredi 13 Mars 2013 à 06:54
    débat
    Je pense qu'effectivement le départ est ouvert. tu trouveras toujours des contres pour tout, par principe...
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mercredi 13 Mars 2013 à 23:44
    L'allocation
    aux adultes handicapés est de 740 euros brut/mois maximum non cumulable pour un taux de handicap de 80% minimum... Autant dire une misère pour quelqu'un dans un tel état de santé, une honte bien de chez nous. Comment une personne handicapée pourrait se payer ce service? Le frein est déjà posé à ce niveau.Et dans les centres pour handicapés, le sexe est interdit, même pas imaginable. Ils sont obligés de se cacher.Alors légaliser l'assistance sexuelle on en est bien loin. Pourtant la prostitution en france est reconnu car imposée au titre des bénéfices non commerciaux sans pour autant être vraiment légale ce qui fait de l'état français un proxénète...légal. Joli monopole.Les malins :-) Elle est où l'éthique? Le CCNE peut aller se rhabiller avec ses idées moyenâgeuses et peu objectives.D'ailleurs Ils imaginent quoi ces gens? Que les personnes handicapées ont attendus que la société française se pose la question pour avoir une sexualité et se payer éventuellement des prostituées?? C'est fou quand même! Ca choque personne que des avocats, médecins, hommes politiques, des femmes...etc s'offrent ce service ... Alors il est où le problème?? Bref .Ca m'agace!Bonne nuit :-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :